Un réseau d’experts indépendants pour des conseils gratuits sur les économies d’énergies

Imprimer
consommations

20 octobre 2014
by info-energie-lr
0 comments

Les français et les solutions pour maîtriser leurs consommations

Qinergy en partenariat avec l’IFOP, a interrogé les Français sur leur rapport à énergie. Des chiffres qui lèvent le voile sur une incompréhension généralisée et un manque flagrant de solutions pour maîtriser leurs consommations.

Lorsqu’il s’agit de réduire les consommations d’énergie de leur foyer, les Français usent de différents stratagèmes.

Les deux procédés les plus employés visent en premier lieu à limiter leurs consommations de chauffage : ainsi, trois Français sur quatre (75%) revêtent un gros pull lorsqu’ils se trouvent à leur domicile et une personne sur deux (50%) se blottit contre son partenaire. Notons également qu’une personne sur cinq allume des bougies (22%) ou dort avec une bouillotte (18%, et même 24% des femmes). S’il arrive à 16% des personnes interrogées de porter un bonnet en laine, cette pratique apparaît particulièrement répandue parmi les 18-24 ans (29%).
Une proportion significative de Français réalise pour leur part des économies d’énergie en faisant moins usage de leur lave-linge : ainsi, 16% des personnes interrogées (et même 25% des 25-34 ans et 19% des hommes) n’hésitent pas à remettre des vêtements sales afin d’éviter de lancer une machine. Du côté des actifs, une personne sur deux (46%) a déjà rechargé son téléphone portable sur son lieu de travail afin de réaliser des économies d’électricité ; notons qu’en région parisienne, six actifs sur dix ont déjà agi de la sorte (59%).
Pour une personne sur cinq, le paiement de la facture d’électricité rime avec difficultés. Ainsi, 22% des personnes interrogées déclarent avoir déjà demandé un échéancier afin de faciliter le paiement de leur facture (dont 11% plusieurs fois). L’expérience d’une telle situation apparaît fortement corrélée au niveau de revenu du foyer des personnes interrogées : seuls 9% des répondants les plus aisés (avec un revenu mensuel net par foyer supérieur à 4500 euros) ont déjà demandé la mise en place d’un échéancier, tandis que 42% des Français les plus modestes (avec un revenu net mensuel par foyer n’excédant pas 1200 euros) sont dans ce cas, 24% d’entre eux l’ayant même fait à plusieurs reprises.
De même, 20% des personnes interrogées affirment avoir déjà porté réclamation à la réception d’une facture d’électricité, ce type de problème touchant l’ensemble des strates de la population, sans distinction de niveau de revenu ou de catégorie socioprofessionnelle. Enfin, 6% des Français (et même 13% des personnes dont le foyer perçoit moins de 1200 euros nets mensuels) ont déjà été confrontés à une coupure d’électricité à la suite d’un retard de paiement.
Invités à évaluer leur niveau de compréhension des informations présentées sur leur facture d’électricité, les Français se montrent plutôt confiants. Si seulement 11% d’entre eux considèrent que leur compréhension est excellente, 61% concèdent ne pas maîtriser l’ensemble des informations mais estiment avoir un niveau de compréhension satisfaisant.
A l’opposé, un Français sur quatre (28%) juge qu’il appréhende passablement (21%) voire très mal (7%) les informations présentées sur sa facture. Un habitant de l’agglomération parisienne sur dix (10%) reconnaît ne consulter que le montant à payer car l’ensemble des informations éditées sur leur facture lui paraissent incompréhensibles.
D’ailleurs, près d’un Français sur deux (47%) déclare avoir souvent de mauvaises surprises en découvrant le montant de sa facture d’électricité.

Cela peut s’expliquer par une relative méconnaissance des types de contrat proposés : 68% des Français pensent en effet savoir choisir le contrat le plus adapté à leur consommation d’électricité, tandis que 32% (et même 44% des foyers les plus modestes) jugent ne pas être en mesure de le faire.
D’autre part, plus d’un Français sur deux (55%) considère qu’il n’a pas les moyens de vérifier ce que lui facture son fournisseur d’électricité. On observe à ce titre que 41% des personnes ayant pourtant déclaré avoir une excellente compréhension de leur facture d’électricité reconnaissent ne pas avoir les moyens de vérifier ce que leur facture leur fournisseur.
Si les Français estiment majoritairement avoir une compréhension satisfaisante de leur facture d’électricité, 82% d’entre eux affirment également savoir précisément quoi faire pour réduire leur consommation d’électricité. Le fait qu’une courte majorité de Français (57%) déclare faire confiance à son fournisseur d’électricité pour le conseiller sur la manière de faire des économies d’énergie semble également attester du fait que les Français se considèrent assez bien informés en matière de consommations d’énergie.

 

Retrouvez la présentation de l’étude ici.

Source: IFOP.

Top

rss Mentions légales - Crédits - Conception du site : COMON LIGHT